CULTURE A CHLEF - EL ASNAM -

CULTURE A CHLEF - EL ASNAM -

L\'indifférence... Aux intellos du bled

L'indfférence

Je baisse la plume aux mèches pliées
Et vide la sève de l’encrier,
Prêche du silence dans l’air moisi
Qui ne vente guère de poésie.

Les passants plagient les sculptures des pierres qui les rendent assurément fiers,
La ville a des murs qui n’écoutent que la main envenimée qui tend la parole des péchés corrompus,
Le roi vous parle :

Peuple morbide et insolent
Qui garde les traces des coups violents,
Renie le champ de la tendresse
De l’herbe ou poussent les belles promesses.

Peuple pervers et dépravé
Qui coûte le prix de vieux navets,
Oublie au port les vagues de joie
Ou le chagrin meurt et se noie.

Peuple malade et autre laid
Nourri aux os du grand palais,
Omit le vent qui croise les sabres
Et fait chanter les feuilles des arbres.

Les passants s’inclinent pour boire le sou dans la paume d’un bras debout,
La ville vend ses archives aux ambulants notoires et cède ses antiquités au vent,
Le poète est déçu

Je hisse les voiles au bain des lettres
Et prends le large ou je suis maître,
Ajoute des rimes dans le vent sourd
Qui chasse l’écho du moindre amour.

je ne suis plus des votres



Cher ami reste avec nous ! Nous savons que de tous temps, c'est la médiocrité qui prend racine au minieu d'un peuple parfois passif laissant la place à certains arrivistes faisant de la culture le moyen de souiller les intellectuels au sens large du terme. Mais ne t'en fais point, la culture se remettra sur son piédestal et louera d'elle-même ses vrais promoteurs. :col: :col: :hf: :hf: :hf: :hf: :hf:

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 30 autres membres