CULTURE A CHLEF - EL ASNAM -

CULTURE A CHLEF - EL ASNAM -

CAFE LITTERAIRE DU 23 AVRIL 2016 ANIME PAR MLLE ANYA MERIMECHE A CHLEF

                CAFÉ LITTÉRAIRE DU 23 AVRIL 2016

 

 Après avoir subi des dépressions et des rebondissements dans l’octroi d’un local pour la tenue du café littéraire de Chlef et après intervention de M. le Wali de Chlef et M. le Président de l'A.P.C de la même ville, le café littéraire a obtenu l’utilisation de la salle de cinéma « el djamal » et les séances du café littéraire ne discontinuent point. Les membres du café littéraire tels Mohamed Boudia, Djilali Metmati, Dr Medjdoub Ali, Nasser Berkane, Benayad Mohamed, Kamel Sahli, Saâdoune Bouabdellah, Mokhtari Mansour ainsi que tous les autres invités du café littéraire sans oublier les jeunes poètes de l’université Hassiba Benbouali et ceux et celles des associations continuent leur travail bénévole au niveau de cette aire culturelle qu’ils voudraient un lieu de rencontre et pensée, d’échange et débats sur différents sujets culturels en y faisant associer de grandes figures de la littérature algérienne. 

 

Pour ce Samedi 23 Avril 2016, le café littéraire est l’hote de la plus jeune écrivaine d’Algérie en la personne de Mlle Anya Mérimeche, nominée par la revue culturelle « Livr’escq » sous la direction de Mme Sebkhi Nadia, de même que par l’ambassade de France, d’Italie et d’Allemagne. Mlle Mérimeche est à son quatrième bouquin dont le titre est « Transitions ». C’est un roman qui se veut une sorte de transition dans l’écriture de l’écrivaine par rapport aux trois premiers romans. Il se veut une avancée dans le temps au fur et à mesure que l’écrivaine grandit et grandissent avec elle ses aspirations et ses objectifs.

Pour l’ouverture de cette séance du café littéraire, M. Hrache Beghdadi dit Kaddour, musicien jouant du « oûd » gratifie l’assistance de ses complaintes orientales qui vous emportent vers des horizons de paix et de sérénité et vous envoûtent pour vous relaxer et vous redonner du tonus pour la poursuite de cette épopée culturelle.

 

Pour un début de séance, plusieurs jeunes poètes et poétesses se sont relayés à la tribune pour déclamer leur poésie. M. Saâdoune Bouabdellah, animateur attitré du café littéraire, nous gave, à chaque séance de ses exemples poétiques qui se veulent une leçon sociale et une éducation pour tout un chacun.

Mlle Anya Mérimeche, d’un ton très calme commença à présenter son roman « Transitions » en lisant l’introduction qui donne déjà une certaine envie de terminer l’histoire. Durant les débats, Mlle Mérimeche s’est érigé en professeur et répondait avec bienséance et courtoisie à tous les intervenants qui se sont félicités de cette séance du café littéraire et de la présence de cette jeune écrivaine, romancière à plus d’un titre, érudite dans le sens le plus profond du terme. C’est un don que lui a le Créateur en matière d’écriture de romans. Il est à noter que Mlle Mérimeche et d’une jovialité exemplaire.

 

Après les débats, plusieurs anciens poètes tels Mokhtari Mansour, Nekkaf Aïssa et bien d’autres se sont fait l’honneur d’aller à la tribune pour gratifier l’assistance de leur poésie tant dans le melhoun que dans la poésie classique, sans oublier notre attitré poète du café littéraire, M. Allali Miloud.

Une vente-dédicace a été entamée par Mlle Anya Mérimeche de ses romans. Malheureusement la demande du dernier roman a été forte par rapport au peu d’exemplaires ramenés.

Des présents ont été remis à la jeune écrivaine ainsi qu’à ses parents de même que des diplômes de participation au café littéraire. Un bouquet de fleurs a été offert par notre jeune poétesse Mlle Hadj-Henni à Mlle Mérimeche.

M. Abdelkrim Elhouari a fait une interview à la jeune écrivaine et s’est fait un devoir d’interviewer une jeune poétesse, Mlle Hadj Henni.

 

Des photos souvenirs ont été prises avec la jeune écrivaine pour inscrire dans le temps ce passage de cette dernière dans l’enceinte de cette aire culturelle qui se veut un lieu de rencontres et d’échanges combien nécessaires à la vie culturelle de notre ville et de notre pays en général.

         Mohamed Boudia – Ecrivain-auteur

Président du café littéraire de Chlef – Vice-président de l’Association Nationale Héritage Algérie.



02/05/2016
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres