CULTURE A CHLEF - EL ASNAM -

CULTURE A CHLEF - EL ASNAM -

Sourate El Hajj

Sourate Al-Hajj (Le Pèlerinage)

mardi 3 octobre 2000

Nom

Cette sourate doit son nom (i.e. le pèlerinage) au verset 27.

Période de révélation

Vu que cette sourate présente à la fois les caractéristiques des sourates mécquoises et médinoises, les commentateurs ont divergé à propos de sa période de Révélation. Toutefois, à la lumière de son style et des thèmes qu’elle aborde, nous sommes d’avis qu’une partie de la sourate (les versets 1 à 24) a été révélée dans le dernier stade de la vie du Prophète à la Mecque, quelque temps avant l’hégire. Le reste de la sourate (versets 25 à 78) a été révélé au début de sa vie à Médine. Ainsi, la sourate comporte-t-elle les caractéristiques des sourates mécquoises et médinoises à la fois.

Le changement soudain de style à partir du verset 25 indique que les versets 25 à 78 ont probablement été révélés pendant le mois de Dhul-Hijjah de la première année après l’hégire. Ceci est déduit des versets 25 à 41 et confirmé par les circonstances de révélation des versets 39-40. Il semble que le mois de Dhul-Hijjah (le mois du pèlerinage) a occasionné chez les immigrants une nostalgie de leurs foyers à la Mecque. Naturellement, ils ont également pensé à leur Ville Sainte et de leurs congrégations de pèlerinage et ont été attristés par la pensée que les païens de Quraysh leur interdisent de visiter la Mosquée Sainte. Par conséquent, il se peut qu’ils aient même prié afin d’obtenir la Permission Divine de déclarer la guerre à ces tyrans qui les ont expulsés de leurs maisons et les ont privés de rendre visite à la Maison de Dieu et ont rendu difficile pour eux la poursuite de la voie de l’Islam. La révélation de ces versets a donc coincidé avec cette occasion psychologique. C’est pourquoi la raison de la construcion d’al-Masjid al-Harâm (La Mosquée Sacrée) a été citée. Il a été clairement dit que le pèlerinage est une obligation qui nous est enjointe dans l’adoration du Dieu Unique. Mais, ironiquement, par la suite, la mosquée a été vouée aux rituels païens et les croyants en un Dieu unique ont été privés de sa visite. En conséquence, la permission de déclarer la guerre à ces tyrans a été donnée afin de les expulser des lieux et d’établir la vertu et d’éradiquer le mal. D’après Ibn `Abbâs, Mujâhid, `Urwah Ibn Az-Zubayr, Zayd Ibn Ibn Aslam, Muqâtil Ibn Hayyân, Qatâdah ainsi que d’autres éminents commentateurs, le verset 39 est le premier verset donnant aux musulmans le droit de déclarer la guerre. Les recueils de hadîth et les ouvrages relatant la vie du Prophète confirment qu’à la suite de cette permission on a commencé véritablement les préparatifs de la guerre et la première expédition a été lancée sur la rive de la Mer Rouge dans le mois de safar en l’an 2 A.H. C’est ce que l’on connait sous le nom de l’expédition de Waddân ou Al-Abwâ’.

Thèmes

Cette sourate s’adresse aux :

  1. païens de la Mecque
  2. musulmans indécis
  3. vrais croyants.

Les païens ont été vigoureusement avertis : "Vous avez obstinément et impudemment persisté dans votre ignorance et dans votre confiance dans vos divinités au lieu de Dieu malgré leur incapacité totale et vous avez rejeté le Message Divin. Maintenant vous allez connaître le même destin que vos semblables ont jadis connu. Vous avez nui à vous-mêmes uniquement en rejetant Notre Prophète et en persécutant le meilleur élément de votre propre communauté. Maintenant vos fausses divinités ne pourront pas vous abriter de la colère de Dieu." En même temps, ils ont été blâmé plus d’une fois pour leur croyance polythéiste et des arguments probants ont été donnés en faveur du Tawhîd (monothéisme) et de l’Au-Delà.

Les musulmans vacillants qui ont embrassé l’Islam sans être prêts à endurer une quelconque difficulté ont été exhortés à cette occasion comme suit : "Quelle est cette foi que vous professez ? D’une part, vous êtes disposés à croire en Dieu et devenir Ses serviteurs à condition que l’on vous donne paix et prospérité. Mais, par ailleurs, dès que vous rencontrez une affliction ou une difficulté dans Son Chemin, vous abandonnez votre Dieu et vous cessez d’être Ses serviteurs. Vous devez garder à l’esprit que votre indécision ne peut pas prévenir les malheurs et les pertes que Dieu a prescrit pour vous."

En ce qui concerne les vrais croyants, ils ont été interpelés de deux manières :

  1. D’une manière générale incluant également tout le peuple d’Arabie

Les Croyants sont informés que les païens mécquois n’ont pas le droit de les empêcher de rendre visite à La Mosquée Sainte. Ils n’ont pas le droit de priver quiconque d’effectuer le pèlerinage car la Mosquée Sainte n’est pas leur propriété privée. Cette objection était non seulement justifiée mais a servi comme une réelle arme politique contre Quraysh. En effet, cette objection pose clairement la question aux autres clans d’Arabie : Les Quraysh sont-ils les serviteurs de la Mosquée Sainte ou bien en sont-ils les propriétaires ? Elle implique que s’ils ont réussi à priver les musulmans de pèlerinage majeur (Hadj) sans aucune protestation de la part des autres clans, alors ils pourraient par la suite avoir le cran de priver les membres des autres clans d’effectuer le pèlerinage majeur ou mineur (`Umrah) pour peu qu’ils aient des tensions avec Quraysh. Pour mettre en relief ce point, l’histoire de la construction de la Mosquée Sainte a été citée pour montrer qu’elle a été construite par le Prophète Abraham sous l’injonction de Dieu et qu’il a invité tous les peuples à y effectuer le pèlerinage. C’est pourquoi tous ceux qui venaient de l’extérieur de la Mecque avaient des droits équivalents à ceux des autochtones depuis le début. Il a également été dit clairement que cette Maison n’a pas été construite pour les rituels polythéistes mais pour l’adoration du Dieu Unique. Ainsi était-ce une pure tyrannie que d’y interdire l’adoration de Dieu alors que le culte des idoles y bénéficiait de tous les droits.

  1. D’une manière exclusive.

Afin de contrecarrer la tyrannie des Quraysh, les musulmans sont autorisés à les combattre. Ils ont également été commandés d’adopter une attitude juste quand le pouvoir finissait par leur être dévolu. De surcroit, les Croyants ont été officiellement baptisés "musulmans" : "Vous êtes les vrais héritiers d’Abraham et vous avez été choisis pour être témoins de la Vérité devant toute l’humanité. En conséquence, vous devez établir la prière et vous acquitter de la zakât (l’aumône légale), afin de devenir le meilleur modèle d’une vie droite et d’effectuer le jihad pour propager la Parole de Dieu." (versets 41, 77 &78) Il serait profitable de garder en vue les introductions aux sourates 2 (al-baqarah) et 8 (al-anfâl)

P.-S.

Traduit de l’anglais du site de l’association des étudiants musulmans de l’USC.



19/02/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres