CULTURE A CHLEF - EL ASNAM -

CULTURE A CHLEF - EL ASNAM -

LA VERITE VRAIE

ExpéditeurConversation
boudia2007
Envoyé le :  19/12/2010 20:46
Plume de soie
Inscrit le: 15/10/2008
De: CHLEF (Algérie)
Envois: 91
En ligne
Re: LA VERITE VRAIE
Merci mon ami de m'avoir lu si promptement. Je n'avais pas encore terminé mon poème que j'ai trouvé votre commentaire. Cele me va droit au coeur et j'espère que ces tribulations de mon esprit plairont à tous les oasiennes et oasiens. Merci encore !


----------------
"Lire, c'est nourrir l'esprit"
"Le livre est le compagnon de celui qui n'a point d'amis"

  EditerRépondre
criducoeur
Envoyé le :  19/12/2010 20:36
Plume de platine
Inscrit le: 22/6/2005
De: Paris
Envois: 2477
Re: LA VERITE VRAIE
Bonsoir
Heureux que l'apaisement mystique soit au bout de ce chemin sinueux et dur. Beau poéme.
Amicalement
Zoheïr


----------------
L'amour est une fumée de soupirs ; dégagé, c'est une flamme qui
étincelle aux yeux des amants ; comprimé, c'est une mer
qu'alimentent leurs larmes.
William Shakespeare(Roméo et Juliette).

  Répondre
boudia2007
Envoyé le :  19/12/2010 20:31
Plume de soie
Inscrit le: 15/10/2008
De: CHLEF (Algérie)
Envois: 91
En ligne
LA VERITE VRAIE
MA VERITE
Laissez-moi vous raconter ma vérité
Celle que j’ai cueillie un certain été
Pleine de souvenirs et de mauvaises journées
Que j’ai pour vous enregistrées
Dans ma mémoire au fil des années
Mon Dieu, combien ai-je cavalé
A travers monts, piémonts et vallées
A la recherche du rare gibier
Que tout chasseur est en droit de posséder
J’ai tant et maintes fois cherché
Ne serait-ce que l’ombre de la vérité
J’ai essayé de voir ce qui était caché
J’ai fouillé dans les méandres du passé
Et mon Dieu, je n’ai rien pu trouver
J’ai beau essayer, j’ai beau farfouiller
Je n’ai rien pu, en ce sens, récolter
J’ai revu toutes les encyclopédies du passé
Du présent et de l’avenir que j’ai questionné
Ma moisson n’a fait que me dérouter
Et me laisser sur ma faim pour l’éternité
J’ai crié, j’ai pleuré, j’ai appelé la vérité
Mais aucun écho à mes oreilles n’a filtré
J’ai alors appris durement à me contenter
De cette vie sans aspect et sans vérité
Tout le monde, de la sournoiserie, a hérité
Lançant du venin d’une langue préméditée
Portant atteinte à la personne, à la liberté
J’en suis choqué, mon esprit est malmené
Je ne saurais vous dire en quoi je suis désorienté
Par toute cette m…… que j’ai tant remuée
Pour trouver cette noble et flagrante vérité
Je suis désemparé, à l’aube de ma destinée
Qu’ai-je fait de ma vie de poète cloitré
Qu’ai-je donné à cette société qui m’a enfanté
Qu’ai-je appris de cette dernière comme vérité
Je n’ai fait que raviver mes tourments apaisés
Par une recherche doublée d’une assiduité
Pour parvenir à mes fins d’homme lettré
Vouant sa vie au verbe jusqu’à l’éternité
Je n’ai point d’aide, de quiconque, à solliciter
J’ai appris à mes dépens et déboires passés
Que la vérité n’est qu’un sermon inachevé
Que l’on peut trouver dans les écrits sacrés
Nulle autre part pour la trouver et l’expliquer
Dans le troisième livre saint que j’ai étudié
Qui m’a donné du repos, à mon âme, répété
Il m’a fallu bien des mois et des années
Pour pouvoir cerner les composantes de la vérité
Que Dieu a bien voulu nous expliquer
Dans ses livres saints, dans le Coran en particulier
Par sa lecture, mon âme fut reposée et apaisée
Et mon cœur plein de bonheur pour l’éternité
Il me permettra de toucher à la pleine vérité
Lors de mon retour vers mon Créateur Vénéré

Mohamed BOUDIA -


----------------
"Lire, c'est nourrir l'esprit"
"Le livre est le compagnon de celui qui n'a point d'amis"



19/12/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres