CULTURE A CHLEF - EL ASNAM -

CULTURE A CHLEF - EL ASNAM -

Notre partie de pêche à El Guettar (El Marsa) CHLEF

 

Nous avions pris le départ de Chlef pour aller faire une petite partie de pêche dans les environs d'El Marsa, une daïra située à plus de 100 kilomètres d'El Asnam (Chlef). Nous avions décidé de poser notre dévolu sur la petite plage d'El Guettar, située à quelques kilomètres seulement du village d'Aïn Hammadi. Nous avions garé notre voiture et avions pris notre attirail de pêche comportant des moulinets, des cannes, une palangre espagnole avec voile ainsi que notre manger pour le dîner. Nous avions laissé notre voiture à côté du poste de la protection civile (surveillance des plages) et nous avions commencé à crapahuter sur les rochers pour atteindre notre lieu de prédilection pour le lancer de la palangre. La mer était très calme. Aucun vent ne troublait cette immensité bleue. Mon neveu a commencé, à l'aide d'une pelle et d'un tamis à chercher des vers de terre qui, d'après lui et d'après tous les pêcheurs, l'appât le plus préféré des marbrés, des Saint-Antoine, des sarres, etc... Nous avions ramassé une quantité telle qu'elle nous permettrait de pêcher jusqu'au lendemain. Le soleil commençait à décliner à l'horizon et nous avions pris la décision d'aller jeter la palangre. Nous avions escaladé des rochers pour rejoindre lieu de lancer qui se situait à quelques centaines de mètres de là, en face de la plage d'El M'tournia en aval d'Aïn Hammadi. Il n'y avait pas un souffle de vent. Obstinés que nous sommes, nous voulions lancer la palangre espagnole, coûte que coûte. Le vent se faisait désirer. Nous étions restés perplexes. Fallait-il lancer la palangre ou attendre encore quelques instants l'arrivée d'une petite brise qui emmènerait notre petit radeau à voile qui entraînerait notre palangre vers les hauts fonds. Nous étions sur les nerfs. Nous voulions lancer la palangre bon gré mal gré. D'un commun accord, on décida de la lancer. Nous commencions à l'amorcer avec du sépia et des sardines et nous l'avions mise à l'eau. Elle restait statique. Elle ne bougeait presque plus. Le vent était inexistant. Aucune vague ne trouble ce plat mélancolique de la surface de la mer. Nous étions vraiment désolés de ce qui nous arrivait. Il fallait attendre. Il fallait se résigner.

Nous avions attendu plus d'une heure. Il faisait déjà nuit. Le soleil s'était couché à l'horizon et le ciel s'empourprait d'une couleur rougeâtre du coucher du soleil puis avait viré vers un gris cendre qui se muait sans relâche en noir obscur de la nuit. Mon frère me dit de la laisser là au bord des rochers et d'utiliser quelques hameçons comme palangrotte "biyata" et revenir le lendemain voir s'il n'y avait rien. Ce qui fut dit fut fait et nous sommes repartis vers la plage d'El Guettar pour noyer notre amertume dans la pêche au moulinet. Il y avait des vers à profusion. Nous avions commencé à armer nos lignes avec les appâts de vers de terre et nous avions passé presque toute la nuit à pêcher. Les poissons n'étaient pas en abondance. Seulement quelques sarres furent attrapés par mon neveu qui en est un spécialiste. Fatigué comme tout, je me suis dirigé vers la voiture, j'ai rabaissé le dossier du siège à côte du conducteur et j'ai dormi comme un loir. Je ne me suis réveillé qu'au petit matin, vers les cinq heures. Je me suis lavé la figure avec l'eau de mer et me suis dirigé vers le campement de mon frère et neveu qui étaient déjà debout.


L'un pêchait et l'autre était déjà parti relever la palangre. Je décidais de le rejoindre pour l'aider. Arrivé sur les lieux, ce que je constatais était désolant. Le crin et les hameçons étaient complètement emmêlés. Nous avions perdus plus de deux heures à les démêler. Nous avions complètement perdu le goût de la pêche ce jour-là. Alors nous décidâmes et rentrer avec l'idée préconçue de revenir dès que le temps le permettrait. Nous remballâmes notre attirail et nous sommes repartis vers El Marsa pour prendre des cafés et ensuite retourner chez nous à El Asnam (Chlef)




11/07/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres