CULTURE A CHLEF - EL ASNAM -

CULTURE A CHLEF - EL ASNAM -

NOTRE RANDONNEE DE PECHE A EL GUETTAR (EL MARSA)

Comme à chaque période de vacances, le désir d'aller se dorer au soleil ou pêcher se fait de plus en plus présent dans l'esprit de tout individu ayant vécu en bord de mer. Dès les prémisces de l'été, l'être humain en général essaie par tous les moyens de partir en vacances, bien que cela devienne une quasi impossibilité en Algérie vu les prix exhorbitants pratiqués par les grands hôtels et vu la non-préoccupation des pouvoirs publics de susciter le tourisme populaire local qui serait à la portée de toutes les bourses de ce pauvre peuple démuni. Nous avions pris la route de Ténès, ville côtière, trois fois millénaire, ancien comptoir phénicien qui servira par la suite de base aux romains, aux turcs et plus tard aux Français. Nous nous sommes arrêtés à Sidi Akkacha, petite commune située sur l'axe Chlef-Ténès et distante de quelques kilomètres seulement de Ténès. Nous y avons fait nos provisions et avions acheté quelques menues pièces de pêche avant de prendre la route qui nous ménera à El Guettar, distant de Ténès de plus de quarante kilomètres sur l'axe de Ténès-Mostaganem. Au bout d'une heure de route, nous fûmes à l'entrée de la petite plage d'El Guettar dans la commune d'El Marsa, à proximité du village d'Aïn Hammadi. Nous avions garé nos deux voitures et nous avions pris notre attirail de pêche qui se composait de plusieurs moulinets et cannes à pêche ainsi que d'une palangre espagnole avec voile. Avant de rejoindre le lieu de pêche adéquat pour le lancer de la palangre, nous nous sommes arrêtés à la limite ouest de la plage d'El Guettar pour essayer de ramasser un peu de vers de terre qui nous serviraient d'appât, très prissée par le sarre et le marbré (poissons). Le soseil déclinait à l'horizon et nous étions obligés de reprendre la route vers le lieu de pêche situé plus à l'Ouest, près de la plage d'El M'tournia, en contrebas du village de Aïn  Hammadi. Nous avons dévalé la pente jusqu'à la pointe des rochers qui nous permettraient de lancer notre palangre. Il nous a fallu plus d'une heure pour amorcer cette dernière et la lancer à l'aide d'une chambre à air et d'une voile qui la méneraient vers les hauts fonds. Malheureusement pour nous, le vent d'Est était tellement violent que la palangre a dévié de sa trajectoire et est venue se planter dans les rochers de la crique de la plage de Aïn Hammadi.

Au moment où nous amorcions notre palangre, juste sous le bord du rocher, deux hameçons ont fait prise. En essayant de voir ce qui accrochait la palangre et ne la laissait point partir, nous avions remarqué qu'il y avait dans le premier hameçon un petit mérou et dans le second un poulpe. Nous l'avions laissée là durant toute la nuit et étions retournés nous coucher, qui, dans une petite tente (canadienne) qui, à la belle étoile, qui, dans la voiture jusqu'au lendemain de bonheur où nous devions la remonter et voir de près l'objet de notre pêche. Nous avions eu toutes les difficultés du monde à faire ressortir notre palangre du fait de son accrochage au fond des rochers. Il nous a fallu la couper en plusieurs morceaux.

 

Nous avions perdu plusieurs hameçons et plusieurs bas de ligne étaient sans hameçons ce qui revenait à dire que, peut-être, les prises étaient trop grandes pour le crin utilisé et qu'elles aient pu casser le crin. Au bout de plusieurs heures de tentative nous avons pu récupérer notre bouée et sa voile qui pourrait nous servir la prochaine fois. Aucune prise de poisson ce jour-là. Nous étions un peu déçus mais nous nous sommes donnés rendez-vous dans deux ou trois jours pour refaire le même trajet et la même randonnée. Bien que nous n'ayons rien pris, cela nos a permis de faire un peu d'exercice et de humer l'air pur marin qui vous revigore et vous donne l'impression d'être alerte et encore jeune.

                                                                Mohamed Boudia



06/07/2010
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres