CULTURE A CHLEF - EL ASNAM -

CULTURE A CHLEF - EL ASNAM -

Poème Pour Ghaza

Ghaza, que tu es belle

N'était-ce ton embargo par les sionistes

Tu es devenue orpheline et contre toi , ils se sont ligués

 Hélas ! Palestine ! Un morceau de ta chair enlevé

 Ils t'ont soumis au désastre, Balfour et son traité

Tu es naïve et prisonnière, de tous les pays, tu es la risée

 Entre Sabra et Chatila, Tes enfants sont abandonnés

Poursuivis par Ehud le damné qui en fit une bouchée

Oh : Hélas ! Palestine ! De Ghaza,  ils t'ont dépouillée 

Où sont mes hommes ?  Où sont les arabes ? Tu as crié 

Ils sont avilis et n'ont plus de personnalité 

Leurs oreilles n'entendent plus et leurs bouches se sont tues

Hélas : Palestine ! Tu étais une beauté sans égale partie

Hélas ! Palestine ! Quand tu étais une verte prairie

Du temps de Salah Eddine, tu étais dans la dent de l'ennemi, une carie

Les gens te louaient et comme un couteau, tu transperçais l'ennemi

Ils se sont rués sur toi et t'ont rendue inconnue et sans logis

Que tu es belle, Ghaza n'était-ce l'embargo des abrutis

Ils se sont ligués contre toi avec la grande Amérique et Cie

Pour te détruire et ne laisser derrière eux que cendres  et buis

Ils t'ont emprisonnée et d'El Qods, l'objet de ma prière, ils t'ont éloignée

 Tes frères arabes à qui il ne reste plus de pouvoir,  Tu as appelé

Avilis et ensevelis sous la botte des américains et Cie

Oh ! Palestine ! Nous nous languissons de Salah Eddine

Oh ! Mon Dieu ! Que l'on soutienne Ghaza !  Faites l'unité !

Pour contrer l'ennemi d'Ouest en Est et dans toute contrée

Hélas ! Pauvre Palestine !  Contre toi, ils se sont ligués

En 1947, ta douleur et tes marasmes ont commencé

Avec le satanique Balfour et son traité

 

 

 



22/01/2009
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres