CULTURE A CHLEF - EL ASNAM -

CULTURE A CHLEF - EL ASNAM -

Sourate Al-Anbiyâ’ (Les Prophètes)

Sourate Al-Anbiyâ’ (Les Prophètes)

mercredi 20 septembre 2000

Nom

Cette sourate ne doit pas son nom à l’un de ses versets en particulier. Elle a été appelée al-anbiyâ’ (c’est-à-dire "les Prophètes") car elle passe en revue l’histoire de nombreux Prophètes. Néanmoins, c’est un nom symbolique et non pas un titre.

Période de révélation

Le thème de cette sourate et son style indiquent qu’elle a été révélée dans le troisième stade de la vie du Saint Prophète à la Mecque. (Voir l’introduction au chapitre 6).

Sujet

Cette sourate expose le conflit qui séparait le Saint Prophète et les chefs de la Mecque du temps de sa révélation. Elle répond aux objections et doutes soulevés au sujet de sa mission prophétique et de la doctrine du Tawhîd (i.e. le monothéisme) et de l’au-delà. Les chefs mecquois sont également blâmés pour leurs machinations contre le Saint Prophète et sont mis en garde contre les conséquences de leurs agissements iniques. Ils sont exhortés à cesser l’indifférence et l’insouciance qu’ils témoignent à l’égard du Message. A la fin de la sourate, ils sont informés que la personne qu’ils considèrent comme "une douleur et une affliction" leur est envoyée en réalité en tant que bénédiction.

Thèmes principaux

Dans les versets 1 à 47, les thèmes suivants sont discutés en particulier :

  1. L’objection des infidèles à l’idée qu’un humain puisse être un Messager, et que Muhammad — paix et bénédictions sur lui — était un Prophète, a été réfutée.
  2. Ils ont été pris à partie pour avoir soulevé des objections diverses et contradictoires entre elles à l’égard du Saint Prophète et du Coran.
  3. Il a été démontré que leur conception de la vie était erronée car elle était responsable de leur attitude indifférente et insouciante vis-à-vis du Message du Saint Prophète. Ils croyaient que la vie n’était rien d’autre qu’un jeu et un passe-temps, qu’elle n’avait aucune finalité ou justification, qu’ils n’auraient pas à rendre compte et qu’il n’y aurait aucune récompense ni châtiment.
  4. La raison principale du conflit entre les infidèles et le Saint Prophète est leur insistance à associer d’autres divinités à Dieu et leur hostilité à la doctrine du monothéisme. Ainsi la doctrine du polythéisme a-t-elle été réfutée et la doctrine du monothéisme a été renforcée par des arguments probants et imposants bien que concis.
  5. Des arguments et des exhortations ont été employés pour dissiper une autre méprise de leur part. Ils présumaient que Muhammad — paix et bénédictions sur lui — était un faux prophète et que ses avertissements d’un châtiment de Dieu n’étaient que des menaces creuses uniquement parce qu’aucun châtiment ne les avait frappaient malgré leur rejet constant du Prophète.

Dans les versets 48 à 91, des exemples ont été puisés parmi les évènements les plus importants de l’histoire des Prophètes montrant que tous les Prophètes envoyés par Dieu étaient des êtres humains et qu’ils avaient toutes les caractéristiques des hommes hormis celles qui sont propres aux Prophètes. Aucun ne prenait part à la Divinité et ils invoquaient Dieu pour exaucer chacun de leur besoin.

En outre, deux autres thèmes ont été abordés :

  1. Tous les Prophètes ont dû traverser des misères et des afflictions ; leurs ennemis ont fait tout ce qui été en leur pouvoir pour contrecarrer leur mission. Mais, en dépit de cela, les Prophètes s’en sont sortis victorieux grâce au secours extraordinaire de Dieu.
  2. Tous les Prophètes partagent le même "mode de vie", le même ayant été présenté par Muhammad — paix et bénédictions sur lui —, et que c’était le seul Bon Mode de Vie et que tous les autres modes inventés et introduits par des gens malveillants étaient totalement erronés.

Dans les versets 92 à 106, il a été déclaré que seuls ceux qui suivent le Droit Chemin réussiront lors du jugement final de Dieu et que ceux qui s’en détournent subiront les pires conséquences.

Dans les versets 107 à 112, il est rappelé aux hommes que c’est une immense faveur de Dieu qu’Il leur ait envoyé Son Messager afin qu’il les informe à l’avance de cette Réalité et que ceux qui considèrent sa venue comme un fléau plutôt qu’une bénédiction sont insensés.

P.-S.

Traduit de l’anglais du site de l’association des étudiants musulmans de l’USC.



21/01/2011
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres